Résultats soirée de St Maur le 11 Juillet 2012

Auteur  
# 2012-07-12 21:14:56 à 21:14 Pascal Capdepuy
Quelques gouttes pour rafraîchir l'atmosphère électrique qui règne dans l'arène magique, un grand nombre de coureuses et de coureurs sont là pour la der des ders de la saison. Les coachs sont-là pour briefer leurs poulains, les rassurer... et il faut bien l'avouer... leur mettre le chouïa de pression nécessaire pour qu'ils se dépassent. Même des provinciaux ont fait le déplacement pour accrocher le chrono de la dernière chance de la saison, et pourtant il est bien trop tard pour faire une qualif aux France, aux Europe, aux JO. Mais l'envie est toujours là, de perfer pour abaisser son record perso ou encore son meilleur temps de la saison et pour la finir en beauté. Ce n'est pas le hasard qui guide les demi-fondeurs à St Maur un 11 Juillet, c'est bien leur volonté de prendre le train, le bon, être en bonne place dans le bon wagon et courir, courir pour mieux faire mourir le chrono précédent, être heureux et fier d'avoir atteint son objectif. Passion , volonté, courage, force, engagement, envie de se dépasser, d'être parmi les siens dans cette extraordinaire complicité, s'entraider afin de tuer un peu le temps, quelques dixièmes, quelques secondes. Dérisoire croyez-vous ?, Que neni, ces quelques fractions font toute la différence entre bonheur et déception. Parmi nos 14 pistards, seul 2 des nôtres, forcément les plus motivés sont là pour l'ultime tentative de leur saison sur 800 : Nico & Vince. Ensemble sur la ligne de départ, partis tous les 2 dans l'aspiration du wagon, bien au contact sur un tempo élevé, normal tous les gars ont envie d'en bouffer des secondes. Nico passe en 1'02"8 à la cloche, Vince 2" derrière lui, bien plus rapide que ce qui était prévu pour tous les 2, mais il fallait rester au contact du paquet afin de ne pas sombrer dans les méandres de la solitude. Aux 500, Nico attaque, exactement au bon moment et remonte les gars un à un, Vince se bat et se maintient. Arrivent les 200 derniers, ils ne se désunissent pas, toujours bien relâchés, ils jettent leurs dernières forces dans la bataille de la finale de leurs JOs à eux. Nico franchit la ligne en 2'07"47, nouveau record perso, Vince en finit en 2'16"70, un chrono habituel pour lui. Tous les 2 sont totalement détruits, écroulés sur la pelouse avec la sensation d'avoir fait le job, et oui ils l'ont fait tous les 2 nos 2 Saints Morts défoncés. Bravo les gars, vous n'avez aucun regret à avoir, ni l'un, ni l'autre, vous avez tout donné jusqu'au bout, votre coach est fier de vous. Bon maintenant va falloir attendre jusqu'en Mai 2013 pour que ça recommence, c'est moche, ça va être long.
Et un petit clin d'oeil très très amical à Louis Radius et son Athlète très prometteur Nicolas Oiknine(1'55"98) avec qui nous avons partagé ces grands moments de convivialité et de franche camaraderie.
Cap
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site